L’Eglise kimbanguiste célèbre mardi 25 mai 2010 sa fête de Noël. Depuis dimanche 23, le chef spirituel de l’église de Jésus Christ sur terre par son envoyé spécial Simon Kimbagu, Simon Kimbangu Kiangani séjourne à Kinshasa venant de la cité de Nkamba, dans le Bas-Congo pour rehausser de sa présence les manifestations relatives à cette fête.

Depuis 2001, l’Eglise kimbanguiste a décidé de faire de 25 mai la « vraie date de la fête de Noël, date de la naissance du Christ », selon la majorité de chré­tiens. Le 25 mai est la date anni­versaire de la naissance de Dialungana, deuxième fils du chef spirituel de l’Eglise désormais considéré comme l’incarnation du Christ par les kimbanguistes.


Pour le Kimbanguisme, les trois fils de Kimbangu sont l’incarnation de la trinité. « En 2004, l’Eglise kimbanguiste n’est plus reconnue comme chré­tienne à cause de son déviationnisme », selon Marie France CROS et François MISSER dans « Le Congo de A à Z ». L’Eglise Kimbanguiste a été fondée par Simon Kimbangu le 6 avril 1921 le jour que maman Marie Muilu, épouse de ce der­nier, avait sonné la cloche de l’église pour le premier culte kimbanguiste.

Suspecté de sorcellerie, Si­mon Kimbangu sera arrêté et mis en prison le 12 septembre 1921. En 1969, l’Eglise kimbanguiste sera admise au Conseil oecuménique des églises, sous la conduite de Joseph Diangenda, qui fut assez proche du maréchal Mobutu, Chef de l’Etat du Congo (RDC) de l’époque.

Reconnue officiellement sous l’appellation de ‘Eglise de Jésus Christ sur terre par son envoyé spécial Simon Kimbangu’ (EJCSK) depuis 1987, cette confession religieuse connaît actuellement une forte crise. Il y a actuellement deux ailes de l’Eglise qui ont cha­cun une radio et une télévision.

APA


(DD/Milor/GW/Yes)