C’est connu de tous, Koffi Olomide est, le musicien le plus conflictuel de notre pays. On dirait que Antoine Agbepa Mumba ne se sent réellement homme que s’il provoque, fait souffrir, ou entre en guerre avec quelqu’un.

C’est dans cette eau sale que baigne l’inutile guerre qu’il vient de déclarer délibérément au jeune Fally Ipupa.

En effet, Fally Ipupa, par son producteur Coco Rubenga interposé, avait annoncé son double concert au Grand Hôtel Kinshasa afin de présenter au public, son nouvel album intitulé « Arsenal de belles mélodies ». Le premier concert est prévu le 7 août autour de la piscine du Grand Hôtel et le deuxième le 8 août au Parking du même hôtel.


Mais, voilà qu’alors que ce double événement pointe à l’horizon, Koffi Olomide se signale maladroitement comme à ses habitudes, en annonçant pour le 8 août un concert bling bling (tout en blanc) pour les vacanciers. ça veut dire que Fally Ipupa jouera le 7 août autour de la piscine du Grand Hôtel Kinshasa et 24 heures après, Koffi Olomide jouera au même endroit.

D’abord, il y a lieu de se demander si les braves agents du GHK auront le temps de procéder aux transformations élémentaires du cadre (banderoles, podium...). Et étrange coïncidence, le 8 août, au moment où Koffi se produira autour de la piscine, Fally Ipupa sera au Parking du même Grand Hôtel. Comme Fara-Fara, c’est un modèle. Et comme provocation, Koffi Olomide ne pouvait rêver mieux.

Les raisons cachées d’une provocation

Tordus a un jeune qu’il a eu sous ses ordres, c’est qu’il est gagné par une colère de boa. Mais, il perpètre ses coups sous les masques. Pour qu’il accepte de se démasqués. Pour qu’il accepte de se démasquer et d’asséner des coups tordus à un jeune qu’il a eu sous ses ordres, c’est qu’il est gagné par une colère de boa.

Et friande des rumeurs, Kinshasa n’a pas tardé de deviner le bien ­fondé, de ces attitudes belliqueuses d’Antoine Makila Mabe.

D’abord, la haine de Koffi Olomide contre Fally Ipupa ne date pas d’aujourd’hui. Antoine Makila Mabe n’a jamais digéré la manière dont un jeune sorti du néant, appelé Fally Ipupa, a réussi à le dribbler, en avançant une abracadabrante affaire de « mise en disponibilité » qui avait mis son ex-patron KO.

Ce dernier, qui s’était moqué des gens comme Sam TShintu, Modogo et tant d’autres, avait trouvé plus stratège que lui sur son chemin et avait fini par s’avouer vaincu. Depuis lors, Fally Ipupa est allé de succès en succès et Koffi Olomide n’a pas arrêté de se mordre la langue. D’où le début de la haine.

Mais, tout dernièrement toujours selon les amoureux des ragots qui écument la ville de Kinshasa, Koffi Olomide aurait piqué une sainte colère, en suivant ces paroles contenues dans la nouvelle version de la chanson « Cadenas », qui est reprise dans l’album « Arsenal »: « Ata akati mokila, ata apikoli maseke, tokoyeba ye na bizaleli na ye: Zabolo ».

Pour Koffi Olomide, Fally Ipupa ne serait pas étranger à la célèbre caricature qui paraît à la page 16 du journal Visa et où on voit un étrange personnage nommé Grand Prêtre Lucifer ou Diabolos.

Comme chanté par Fally, cet étrange personnage dont le nom n’est pas connu (mais, suivez mon regard...), porte une queue et des cornes.

« Quelle étrange coïncidence », se serait écrié Antoine Agbepa. Et qui pis est toujours dans le même album «  Arsenal », cette fois au niveau  du générique, Koffi Olomide aurait tapé du poing sur la  table en suivant Fally Ipupa faire dire ceci à son Atalaku  « Bibalabala, nde mabe... Encore !

Pour qui connaît l’homme qui porte le sobriquet belliqueux de « Songe ya mbeli », Fally passe pour un homme à prendre. Mais, le petit guerrier «  David » qui tire ses origines de la forêt aux léopards de Beronge, est-­il homme à se laisser impressionner par le géant Goliath qu’il a toujours réussi à dribbler ?

Le producteur Coco Rubenga réagit

Joint par les fins limiers de Visa sur cette énième affaire qui l’oppose indirectement a Koffi Olomide, le producteur de Fally Ipupa, Coco Rubenga, a tenu le crachoir en ces termes : « Koffi Olomide est vraiment incorrigible: Vous allez voir que nous allons l’acculer à annuler sa production du 8 août au GHK.

C’est vraiment de la pure provocation. Personne d’autre dans la musique congolaise, ne peut afficher de tels comportements, en dehors de Koffi Olomide. Mais, il sera vaincu.

Regardez jusqu’où va sa méchanceté, il a influence les dirigeants de la Bracongo pour qu’ils ne sponsorisent pas les deux productions de Fally qui est pourtant de l‘écurie publicitaire de cette brasserie.

Cependant, son hypothétique production du 8 août, elle sera sponsorisée par la Bracongo. Où est le sérieux ? Rendez-vous les 7 et 8 août et vous verrez que le méchant Koffi Olomide mordra la poussière ».

Pour votre gouverne, sachez que Coco Rubenga accuse Koffi Olomide de lui avoir escroqué près de 80.000 dollars dans le cadre d’un contrat de production « Wake up » que l’artiste n’a jamais voulu honorer.

(ErnBT/PKF)

Visa