Le Bilan de cette ca­tastrophe est lourd : quatorze morts, dont quatre membre d’équipage. Il y a eu deux res­capés: un jeune homme de 22 ans et un autre de 12 ans. Les deux rescapés ont été admis en urgence à l’hôpital général de Kongolo.

En attendant les conclu­sions de l’enquête qui sera diligentée à cette fin, renseigne le communiqué datant du 28 août parvenu au journal Le Potentiel, le ministre des Transports et voies de communication a décidé la suspension du directeur de l’Aéronautique civile, M. Nsiye Ipan.

Le même communiqué si­gnale la suspension aussi des licences d’exploitation de service aérien de transport public de la compagnie GLBC et celle du chef d’aérodrome de Kongolo.

Une commission d’en­quête des compagnies aériennes est constituée et l’audit général du fonctionnement de la direction de l’Aéronautique civile a été décidée, note par ailleurs ce document.

Par la même occasion, au regard des conclusions de la commission d’enquête sur l’accident de l’avion Let 410 de la compa­gnie FREE Airlines survenu à Kamina, toujours dans la pro­vince du Katanga, le ministre des Transports et voies de commu­nication décide la suspension de la licence d’exploitation de ser­vice aérien de transport public de la compagnie FREE Airlines et le retrait de la licence du commandant Isaac Besongo de cette compagnie.

Ce crash, signale radiookapi.net, est le troisième du genre en l’espace de trois ans dans le territoire de Kongolo. La source rappelle qu’en janvier dernier l’accident d’avion avait fait trois morts. Les membres d’équipage en étaient sortis indemnes.

Crash d’un avion à Kongolo : 13 mort !

Encore une catastrophe dans le ciel congolais! Un avion, Antonov. 32, d’une compagnie privée basée à Goma, s’est écrasé  dimanche à Kongolo, à 350 kilomètres à Kalemie, dans le Nord ­Katanga.

Dix minutes seulement après son décollage à l’aéroport l’avion a pris feu.  L’appareil avait à son bord 13 passagers un seul survivant a été retrouvé, un petit enfant de passagers et 4 membres d’équipage, de nationalité russe, ont tous été tués.

Cet avion devait assurer la liaison de Kongolo à Goma, dans le nord-Kivu. Cet Antonov 32 faisait des navettes sur Punia, Kalima, Manono, Lodja et Kongolo.

Les motifs de ce crash restent jusque-là inconnus. L’administrateur de ce territoire qui s’est fié aux services de la Régie des voies aériennes (Rva), a indiqué que l’avion qui partait de Kongolo Goma a effectué un décollage normal.

Quelques minutes après, 1’appareil a connu des ennuies techniques et a tenté de revenir sur la piste. Il a manqué son atterrissage et a fini sa course à trois kilomètres non loin de la piste, a révélé la même source.

Les éléments des Fardc, ceux de la Police et des autorités locales sont arrivés sur le lieu de l’accident. Les premiers secours ont permis de récupérer ce rescapé de l’appareil pris par le feu. L’enfant a été admis à l’hôpital général de Kongolo.

Cet Antonov transportait 9 tonnes de la cassitérite selon une source de la Rva. Pour rappel, le nouveau crash est le troisième connu en l’espace de trois ans dans le territoire de kongolo. L’avant dernier remonte à janvier 2006, avec à son actif 3 morts, et les membres d’équipage étaient sortis indemnes.

(Ern.)

RB./Le Palmarès