Initialement prévu le samedi dernier, 18 septembre 2004 au stade tata Raphaël, le combat de catch qui devait opposer « Edingwe Mapima Moto na ngenge » au français David Vincent Gesete est reporté ŕ vendredi, 24 septembre 2004. Ce combat de gala est organisé par la fédération nationale de catsh « Fenaca » sous le haut patronage du ministčre de la jeunesse et des Sports.

Le catcheur Edingwe que nous avions rencontré dans le bureau de la Fédération au stade des Martyrs a bien accepté de répondre ŕ nos questions. Suivons-le :

Sélection Infos : Dans quelques jours vous serez de nouveau Geneste qui vous a battu ŕ Matadi il y a deux semaines.

Edingwe Moto na ngenge: Pas du tout. Il m’avait battu ŕ Matadi, c’est vrai. C’est la loi du sport et c’est le meilleur qui a gagné. Mais cette-fois ŕ Kinshasa, je le battrai.

SI.: Qu’est-ce qui n’a pas marché ŕ Matadi? Et pourtant vous étiez chez vous et devant vos supporters.

E.M.N : J’ai été tout simplement trahi par mes collčgues catcheurs de la République démocratique du Congo dont je tais volontairement les noms.

SI.: C’est depuis l’année 2000 que vous gardez toujours la ceinture remportée en Belgique. Pourquoi ne voulez-vous pas la remettre en jeu et la défendre?

E.M.N: Votre question arrive au moment oů je m’appręte ŕ la remettre ŕ la Fédération nationale de catch qui, dans un proche avenir, pourra me proposer des candidats et la date du combat.

SI.: Vous ętes devenu un Edingwe responsable puisque marié officiellement et religieusement. Comment sont préparés vos combats aujourd’hui? Est-ce comme par le passé avec des fétiches ou vous utilisez la pričre?

E.M.N.: Comme vous le savez, le sport évolue et change d’une année ŕ l’autre. La force sur le ring que j’avais en 1982 n’est plus la męme que celle de 2004. C’est la męme

chose en football. Les matches V. Club-Dcmp des années 1968 ne sont plus les męmes que ceux d’aujourd’hui.

SI.: Vous ętes champion du Congo et vous devez défendre votre titre au championnat national dont la deuxičme phase est prévue du vendredi 24 au samedi 25 septembre 2004. Avez-vous peur d’affronter tous les autres catcheurs qui aspirent aussi au titre?

E.M.N.: Je n’ai peur de personne, car nous sommes tous des catcheurs et adversaires. Si j’avais peur d’affronter les autres, j’aurais déjŕ abandonné. Je reste Edingwe Mapima Moto na ngenge et je suis toujours trčs fort.

SI.: Aprčs le premier tour ŕ Matadi, la phase retour est programmée comme on le sait du 24 au 25 septembre 2004. Comment trouvez-vous le calendrier et l’organisation de ce championnat 2004?

E.M.N.: Je suis un athlčte et je dois me soumettre au calendrier et ŕ l’organisation arrętée par la Fédération.

SI.: Et en conclusion?

E.M.N.: Je demande ŕ tous mes supporters de nombreux au stade Raphaël d’ assister ŕ mes combats contre David Vincent Geneste d’abord et dans le cadre du championnat national ensuite. Je ne les décevrai pas. La défaite devant le français David Vincent ŕ Matadi est ŕ oublier. Je me rachčterai au stade Tata Raphaël.