Alors que l’événement s’est passé dans la nuit de mardi au mercredi, dans la journée de mercredi déjŕ, tout Kinshasa était au courant de l’acte posé par un diplomate européen qui a poussé son chien, ŕ s’accoupler avec deux filles congolaises.

Les fins limiers du Palmarčs en ont fait écho dans notre édition d’hier. Ils ne se sont pas arrętés lŕ. Pour en savoir plus, ils ont essaye d’examiner avec un expert en l’occurrence le Docteur Monsengwo, gynécologue ŕ l’hôpital général de Kinshasa, tous les contours d’un acte de zoophilie

1. Le Palmarčs: Docteur, mercredi dernier dans la matinée, il s’est passé une drôle d’aventure ŕ Binza-Delvaux. Un diplomate a fait accoupler son chien avec deux jeunes filles. Avez-vous appris cette histoire?

Docteur Monsengwo : Je viens de l’apprendre ŕ l’instant męme ŕ travers un article paru dans votre édition de ce jeudi, ça m’a fait l’effet d’une surprise.

2. L.P : De telles pratiques existent-elles ailleurs ? Instinctivement, un chien peut-il avoir un élan amoureux envers un ętre humain de sexe féminin? Si oui, dans quelles circonstances?

Dr. M : A ma connaissance de gynécologue, nulle part ailleurs on parlerait d’un tel acte qui sort de l’ordinaire. A moins que ce soit un chien dressé pour remplir des contacts ténébreux en faveur de son maître. Le contraire m’étonnerait.

3. L.P: Que se passe-t-il lors de l‘accouplement d’un animal en l‘occurrence un chien avec une femme? Au cas oů les spermatozoďdes du chien croiseraient l’ovule de la femme, peut-il y avoir fécondation, si oui, comment peut-on qualifier un tel phénomčne?

Dr. M: Soyons sérieux. Il ne faut pas ręver! Dieu a créé le monde et différentes espčces qui peuplent la terre. En partant des classifications, l’homme occupe une place de choix qui lui confčre le pouvoir de régner sur le monde. Il ne peut-ętre comparé ŕ un animal. Les spermes d’un chien n’ont aucune substance pour féconder l’ovule d’une femme c’est impossible.

4. L.P: Est-ce que de tels rapports ne peuvent-ils causer un quelconque problčme ou dégât sérieux dans l’appareil génital de la femme ? Ou męme avoir des répercussions fâcheuses dans le corps de la femme?

Dr. M : Toute femme qui prend le risque de s’accoupler avec un chien pour des raisons pécuniaires ou autres, s’expose ŕ des graves problčmes de santé. Les spermes du chien ne peuvent qu’apporter des infections dans son appareil génital.

5. L.P : Docteur, attardons-nous un peu sur l’acte sexuel en lui-męme. Pour la pénétration, pas de problčme, dans la mesure oů le chien était guidé par son maître. Mais pour la suite, notamment pour le mouvement des va-et-vient, cela se faisait automatiquement jusqu’ŕ l‘éjaculation. Comment expliquez-vous cela?

Dr. M: Le chien possčde les męmes sensations que l’homme. Quand il pénčtre la femme, il y va jusqu’au bout. C’est-ŕ-dire, jusqu’ŕ éjaculation complčte de spermatozoďdes ŕ chaque accouplement, il n’est pas surprenant qu’un chien pousse des grognements pendant l’acte sexuel. Pour le cas de Binza Delvaux, il est probable que ce chien ait emprisonné sa victime par ses membres antérieurs.

6. L.P : Il y a cinq ans, dans la commune de Barumbu, une histoire rocambolesque avait défrayé la chronique. En effet, une femme avait accouché d’une anguille (Nzombo) paré des bijoux en or. Selon vous, comment appréhendez-vous un tel phénomčne?

Dr. M : Ce sont des histoires ŕ dormir débout. En fait, cela relčve de l’imaginaire ou de la sorcellerie. Moi, je refuse de croire ŕ ce genre de balivernes.

7. L.P: Si par malheur, la fécondation entre un chien et un ętre humain s’avérait ętre productive, quelle serait la nature de l’ętre qui en naîtrait?

Dr. M : Aucune, idée.

8. L.P : Dans le monde animal, il existe des espčces dues au croisement. Notamment un cheval avec une ânesse, un tigre avec une panthčre. Ce phénomčne est-il possible entre les ętres humains et certains animaux ?

Dr. M : Mais c’est fou de penser ŕ pareille chose. Un peu plus loin, j’ai parlé des classifications des ętres sur terre. L’homme et l’animal étant différents sur différents points, il est hors de propos d’imaginer le croisement d’un ętre humain avec un animal de surcroît un chien. Retenez seulement que lors d’un acte sexuel avec un animal, il se produit parfois un rejet naturel immunitaire. Etant donné que l’homme n’est pas de la męme espčce que de la famille du chien. Il est infaisable d’envisager un croisement avec des animaux quelle que soit leur nature.

9. L.P: Le mot de la fin?

Dr. M: S’il faut revenir sur ce qui s’est passé ŕ Binza/Delvaux dans la résidence du diplomate, je dirai que cette pratique est propre aux nommes impuissants qui pour avoir l’érection, assistent aux ébats pour s’exprimer comme il se doit. L’acte pose par ce diplomate est trčs grave pour qu’il reste impuni. En dépit de son immunité diplomatique, les autorités doivent se pencher sérieusement sur son cas pour connaître les vrais mobiles qui ont poussé cet homme ŕ agir de la sorte.