Un montant de trois mille dollars américains est exigé aux assistants, candidats à la soutenance d’une thèse de doctorat dans les établissements d’enseignement supérieur et universitaires de Kinshasa, a confié mercredi à l’ACP, M. Dither Mbuyi, assistant à l’institut facultaire des sciences de l’information et de la communication (IFASIC). Selon ce dernier, ce montant n’est pas de nature à faciliter la relève des professeurs actuellement âgés et jugés admissibles à la retraite.

Face à cette situation, M. Dither Mbuyi a suggéré la révision à la baisse de ces frais académiques, à défaut d’octroyer une bourse aux chercheurs. Ce montant, selon la source, concerne les chercheurs dans le système classique voire belge, où le troisième cycle démarre avec les diplômes d’études supérieures (DES) ou approfondies (DEA). Tandis que dans le système américain, de licence, maîtrise et doctorat (LMD), les candidats bénéficient des bourses d’études consistantes, a indiqué l’assistant Mbuyi.

ACP


(DN/Milor/GW/Yes)